Obtenir rapidement des échantillons de qualité à des fins de médecine régénératrice

Les thérapies cellulaires de l’OrthoIdaho

La médecine régénératrice vise le progrès scientifique et le développement d’outils permettant de réparer ou remplacer les cellules ou tissus humains endommagés et malades afin d’en restaurer les fonctions normales. Grâce à la transplantation de cellules souches, de cellules progénitrices ou de tissus et à l’utilisation de cellules en tant que véhicules de délivrance d’agents thérapeutiques comme gènes et cytokines, ces traitements sont en train de révolutionner la médecine du 21e siècle. Tous ces progrès conduisent à la stimulation des processus naturels de réparation de l’organisme.

Par l’injection de différentes sous-populations de cellules extraites du sang ou de la moelle osseuse, les études menées par l’OrthoIdaho utilisent le propre corps du patient pour obtenir des résultats durables. Ce sont en effet de nouvelles techniques qui apportent un soulagement plus durable et constituent une alternative à la chirurgie. Les genoux, les articulations, les tendons et les disques dorsaux sont les parties du corps les plus couramment traitées par ces thérapies.

Défis

Les difficultés principales auxquelles nous sommes confrontés sont de réussir à fournir une assurance qualité rapide et précise aux patients et aux praticiens et d’améliorer constamment tous les procédés pour assurer de meilleurs soins.

En ce qui concerne la médecine régénératrice, les dernières études sur le plasma riche en plaquettes et sur l’aspiration et le concentré de moelle osseuse montrent que ces traitements permettent un traitement plus ciblé des articulations, des tendons, des muscles et des disques. Cela permet aux patients de retarder le remplacement d’articulation et de disques et de mener entretemps une activité normale.

Commentaire d’un utilisateur

«Nous avons acheté le NucleoCounter® NC-200™ parce que le comptage de cellules nucléées nous permet de connaître le pourcentage de cellules de qualité de chaque échantillon de moelle osseuse. Un pourcentage de ces cellules est constitué de cellules souches mésenchymateuses (CSM) censées faire partie du processus de régénération ou de guérison.

Il n’y a pas d’autres compteurs de cellules sur le marché qui permettent de faire cela avec la même facilité que le NC-200™. En plus, la technologie de cet instrument se prête très bien à une utilisation en milieu clinique. Nous avons constaté qu’après le prélèvement de notre échantillon de moelle osseuse, nous pouvons effectuer un comptage cellulaire et déterminer à la fois le nombre total de cellules nucléées et leur viabilité et transmettre ces informations au patient. Cela nous donne l’assurance, d’importance vitale, que nous avons prélevé un échantillon de qualité. Et si jamais ce n’est pas le cas, nous pouvons réaliser une deuxième aspiration. Sur le plus long terme, le NC-200™ nous permet aussi de surveiller la qualité des échantillons obtenus et d’ajuster et améliorer nos technologies d’optimisation.

C’est un système rapide et essentiel, simple à utiliser produisant des données faciles à lire. Le transfert de données dans la base de données de nos patients se fait très rapidement et facilement. Il en va de même pour l’impression et tout cela fait du NC-200™ un composant essentiel de notre procédé de traitement.»

Amanda Dunahoo, assistante du Dr. Anthony Joseph

En savoir plus sur Ortholdaho.

 

Télécharger le Témoignage